Projet Afrique francophone

Guérir du passé pour construire une paix durable

Promotion de la méthode « guérison des mémoires » en Afrique francophone par la formation d’animateurs locaux

En juillet 2022, l’association sud-africaine Institute for Healing of Memories (IHOM), en collaboration avec son association sœur Healing of Memories Luxembourg (HOM-Luxembourg), lancera pour la première fois un programme de formation d’animateurs (appelés « facilitateurs ») de guérison des mémoires pour les pays d’Afrique francophone.

Sègbohoué (Bénin), 2019 : Atelier pour jeunes Maliens, venus de Ségou

Ce projet s’inspire du programme annuel de formation qui existe en langue anglaise au Cap depuis 2012. Les sessions principales de l’édition francophone, qui se tiendront à Cotonou (Bénin), seront complétées par des travaux pratiques menés sur le terrain dans chacun des pays concernés. Cette nouvelle initiative verra le jour grâce au soutien de la Fondation Partage Luxembourg, qui prévoit de l’intégrer dans l’Accord-cadre qu’elle signera prochainement avec le Gouvernement luxembourgeois pour la période 2022-26.

Un programme de formation théorique et pratique

Participants

Le programme de formation, qui débutera en 2022, sera proposé à des associations partenaires engagées sur le terrain et souhaitant intégrer la guérison des mémoires dans leurs activités. Chaque association partenaire pourra demander l’inscription de quelques représentants à la session de formation principale, qui aura lieu tous les deux ans pendant 10 jours à Cotonou, au Bénin, et qui sera suivie d’un programme de travaux pratiques sur le terrain, dont l’organisation d’ateliers de guérison des mémoires pour des groupes cibles repérés dans leur pays. Dans un premier temps, les stagiaires viendront de six pays ouest-africains (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Togo). Ensuite, le recrutement s’élargira pour inclure des participants de certains pays d’Afrique centrale. Ils s’engageront non seulement à suivre les sessions de Cotonou et à participer au volet pratique de la formation une fois rentrés chez eux, mais également à contribuer à la mise en place d’une équipe d’animateurs « guérison des mémoires » dans leur région.

Cotonou (Bénin), 2019 : Atelier de guérison des mémoires, avec participants du Ghana, du Togo et du Bénin

Formateurs

La formation sera assurée par Michael Lapsley et deux ou trois autres collaborateurs de l’Institute for Healing of Memories, ainsi que deux représentants de Healing of Memories Luxembourg et, lors des sessions de Cotonou, l’un ou l’autre intervenant local.

Tous les dons, même les plus modestes, pour permettre de réaliser ce programme et ainsi contribuer au travail de guérison des mémoires en Afrique, seront les bienvenus !